Accélérer la montée en compétences (habilitation) et la performance opérationnelle des nouveaux opérateurs

Intervenant : Lionel Chenet, Expert Performance Industrielle chez Stellantis

Avec des objectifs industriels ambitieux (0 défaut et coûts de production divisés par 2), Stellantis a décidé de digitaliser ses 150 formations au poste de montage grâce à la réalité virtuelle.

Leurs formations sont composées d’une partie théorique basée sur des JES (Job Element Sheets). Ce sont des fichiers Excel décrivant techniquement les opérations successives. Or, leurs équipes souhaitaient la rendre plus immersive pour faciliter la montée en compétences des opérateurs et simplifier la mise à jour du contenu des JES.

Grâce à Uptale, leurs équipes ont pu créer facilement et en autonomie des modules Virtual JIT (Job Instruction Training) pour répondre à différents objectifs : accélérer le temps de formation et d’habilitation des opérateurs lors de leur arrivée ou lors du rééquilibrage, ou encore optimiser le temps du team leader en charge de la formation et de la production.

Et pour reproduire plus rapidement les formations dans la plateforme, elles ont notamment utilisé les template. Ce dernier est un ensemble d’interactions réutilisable et personnalisable. En seulement quelques heures, Stellantis a digitalisé, traduit et déployé ses formations dans ses usines réparties dans le monde entier.

Stellantis : Former les futurs opérateurs en Réalité Virtuelle et diviser par 2 le temps de formation

Résultats

50 postes digitalisés
+1000 sessions d’apprentissages de poste en VR
5 sites forment en continu leurs opérateurs en VR
5 jours à 5 heures pour créer une formation complète sur un poste
Pour habiliter une personne, il faut seulement entre 5 et 6 jours de formation au lieu de 10

« À Sochaux, on a observé -20% de temps de formation pour obtenir son habilitation. On gagne en temps sur la formation théorique et en rapidité de convergence sur l’habilitation finale. Et tout ça, sur l’ensemble du processus de formation. »

— Lionel Chenet, Expert Performance Industrielle chez Stellantis

Qu'est-ce que la formation au poste ?

C’est rendre un opérateur autonome (habilité) à tenir un poste de travail afin d’assurer le bon fonctionnement de la ligne de production.

  • Garantir le travail attendu au poste pour transformer le véhicule sans défaut Qualité.
  • Maintenir le fonctionnement de la ligne de production sans être freiné par un manque de rythme ou un manque d’expertise.

L’habilitation, un défi majeur chez Stellantis

Les formations théoriques et pratiques sont toutes deux cruciales pour l'habilitation d'un opérateur.

Aujourd’hui, selon Stellantis, il faut environ 400 cycles pour qu'un opérateur maîtrise toutes les opérations en toute autonomie, avec un temps de cycle court (1 min) et un résultat conforme.

Grâce à la réalité virtuelle, l’opérateur pourra refaire l’expérience autant de fois que nécessaire jusqu’à ce qu’il maîtrise toutes les étapes. Enfin, il devra obligatoirement valider un test avant de passer à la formation pratique.

Une prise en main facile, un moteur d'accélération de la montée en compétences

Stellantis a fait le choix de digitaliser ses formations théoriques, basées sur des fichiers Excel.

Il était donc indispensable de recourir à une plateforme simple d'utilisation afin que leurs équipes puissent aisément retranscrire le contenu de ces fichiers. En effet, en quelques clics, elles ont pu créer leurs formations immersives et les déployer dans leurs usines, en France et dans le monde entier.

Grâce à Uptale, Stellantis a réduit le temps nécessaire à la création d'une formation sur un poste, passant de 5 jours à seulement 5 heures !

ROI avec Uptale

÷2

le temps de formation et d’habilitation

÷2

les défauts qualité des opérateurs

÷2

le nombre d’arrêts de lignes qui pourrait survenir

Session Q&A

Les modules sont-ils intégrés dans le LMS (Learning management System) pour assurer la traçabilité des formations pour chaque apprenant ?

Effectivement, il faut qu’on assure une traçabilité du système de production. Par conséquent, les données d’apprentissages sont enregistrées par défaut dans Uptale et, s’il y a une intégration existante, dans le LMS de l’entreprise.

Marc, Stellantis

Il y a une intégration existante entre Stellantis et Uptale grâce au SSO (Single Sign-on). En d’autres termes, c’est le fait d’authentifier les apprenants avec leurs identifiants classiques professionnels, qu’ils utiliseraient au quotidien dans leur plateforme RH, LMS, outils de travail…

De plus, lorsqu’il y a une intégration entre Uptale et un LMS, on fait remonter de manière agrégée les informations nécessaires et compréhensibles par le LMS. Par exemple, on l’a déjà fait pour Cornerstone, CrossKnowledge, 360 Learning, Moodle… Ainsi, les données d’apprentissage collectées lors de la session de formation sont enregistrées et accessibles aux formateurs, par défaut dans Uptale.

D’autre part, par rapport à l’identité numérique des opérateurs, certains d’entre eux tels que les intérimaires n’ont pas forcément des identifiants au sein de l’entreprise (e-mail). Néanmoins, pour pallier cela, on possède des systèmes permettant aux apprenants de se déclarer (nom, prénom, mail, site de travail…).

Aurélie, Uptale

5H pour créer une formation maintenant, mais combien de temps pour créer les templates ?

Cette première phase, entre le début et le moment où nous avons vraiment finalisé les modèles, a dû prendre 3 mois.

Mais ce qui a pris le plus de temps, ce n’est pas la création dans Uptale, mais la conception pédagogique. C’est-à-dire la conception d’un modèle qui s’applique à tous les postes et reprenant fidèlement la formation traditionnelle. De cette façon, on gagne en temps de formation et en temps de production de module.

Toutefois, un template peut être rapide à créer s’il s’agit des sujets qu’on a l’habitude de traiter (ex : visite de site, formation à des risques liés à la santé & sécurité…). Avec Stellantis, cela a été un peu particulier, car il a fallu créer un template personnalisé et comprendre profondément comment se déroulait le parcours d’habilitation pour le rendre le plus fidèle possible.

Aurélie, Uptale

Les instructions de montage évoluent assez souvent ! Y a-t-il un automatisme prévu pour des mises à jour (selon leur complexité) ?

Tout passe par la database (base de données). En effet, elle est indispensable pour mettre à jour l’équilibrage, soit la définition des opérations sur un poste donné dans la contrainte du temps de cycle. De plus, la connexion avec la plateforme Uptale permet de récupérer la dernière version de data et de remettre à jour le module de formation.

Ensuite, en ce qui concerne les images et photos 360°, s’il y a changement d’opération de poste, on sera obligé de les refaire en théorie. Mais la prise de vue 360 peut être faite en 1 min comme le temps de cycle en usine (en trouvant la bonne voiture, le bon titulaire au poste avec les bons gestes…). Mieux encore, Uptale est capable de construire le module de formation automatiquement grâce à une structure standardisée, à partir de ces données.

– Lionel et Marc, Stellantis

En effet, la prise de vue n’est pas la chose qui prend le plus de temps : on pose la caméra et on enregistre. C’est vraiment l’ingénierie pédagogique en amont pour obtenir un module qualitatif et utile.

– Jawed, Uptale

Comment se passe votre processus de traduction ? Combien de personnes sont impliquées ?

La plateforme Uptale comprend nativement une fonctionnalité qui va traduire automatiquement tous les textes et audios dans le module, dans 40 langues différentes.

À titre d’exemple, pour les premiers modules réalisés avec Stellantis, on avait besoin de traduire en espagnol, italien, anglais et en fārsi. Ensuite, une fois le module traduit, un nouvel onglet pour revoir et vérifier la traduction va s’ouvrir. Ainsi, vous pouvez effectuer un export Excel de la traduction, demander à quelqu’un de vérifier et de faire les changements directement dans ce fichier et l’importer dans la plateforme. Uptale se chargera par la suite de mettre à jour automatiquement les traductions.

– Aurélie, Uptale

Par ailleurs, la partie la plus longue du processus est de vérifier que la traduction soit correcte. Il faut appliquer une relecture pour voir s’il n’y a pas d’erreurs dans l’automatisme de la traduction.

– Lionel, Stellantis

Quand vous "portez" une expérience sur un autre site, est-ce que vous refaites les vidéos sur le nouveau site ?

Oui. Cependant, pour économiser du temps, on pourrait éviter et récupérer le même module si on utilise la même voiture, que le temps de cycle sur un poste équivalent soit le même d’une usine à l’autre… Mais en plus de ces conditions, il y a l’aspect pédagogique d’immersion et de préparation d’environnement de travail. Si on représente une ligne d’un site spécifique alors qu’on effectue une formation sur un autre site complètement différent, l’apprenant va se retrouver désemparé une fois la formation théorique finie.

À mon avis, travailler dans un environnement déjà familier est un élément important, car cela va lui donner confiance. Donc dans la mesure où la captation vidéo 360 n’est pas la chose la plus difficile à faire, nous l’avons refaite sur chaque site.

– Lionel, Stellantis

On avait tout de même un module, celui du kitting, qui s’appliquait à presque tous les sites. Cela est dû au fait que la méthodologie était assez commune entre les sites de Stellantis.

– Aurélie, Uptale

L'apprenant peut-il déclencher une certification à la fin de la formation ?

La formation théorique sert à faciliter la formation pratique. La somme des deux est donc nécessaire pour faire de la formation une réalité.

Ce qui caractérisera l’habilitation de l’opérateur, c’est lorsqu’il maîtrisera les opérations en toute autonomie, dans le bon rythme et avec un résultat conforme. Aujourd’hui, on considère qu’il faut 400 cycles, soit 400 voitures équivalentes.

Dans notre projet, il s’agit ici de faire une vérification théorique et non pratique. Ainsi, on est encore loin de déterminer si l’opérateur est habilité.

En revanche, cette phase sera prise en compte pour la certification globale. Car à la fin de l’apprentissage théorique, il y a un test à valider obligatoirement avant de passer à l’étape suivante. Pour cela, l’opérateur doit recommencer autant de fois que nécessaire jusqu’à ce qu’il maîtrise toutes les phases dans l’ordre chronologique, les points clés, etc.

– Lionel, Stellantis

En fonction de ce qui a été défini, il y a un système de succès et de complétion de module. On a également un système de certification à la fin du module. Mais pour le cas de Stellantis, nous ne l’avons pas activé, puisque l’habilitation ne se valide pas de cette façon.

– Aurélie, Uptale

Est-ce que vous avez des personnes dédiées pour créer des capsules Uptale ?

Chez Stellantis, il existe une passerelle entre l’équipe de fabrication et l’équipe pédagogique pour construire et organiser la formation.

Le Team Leader, le fabricant et expert de la production de sa zone (7 postes), est également responsable du module de formation. En effet, il connaît parfaitement les savoir-faire des postes de travail et peut vérifier si la formation est bien construite. L’objectif est donc de s’appuyer sur lui, mais que sa charge de travail soit réduite.
Puis, les formations seront assurées par l’équipe pédagogique, hors de la ligne de production.

– Lionel et Marc, Stellantis

Pour démarrer de la VR, combien de casques et d'équipement faut-il envisager par exemple sur un site ?

À l’heure actuelle, on considère qu’un kit de 6 casques VR et d’une caméra 360 suffit pour être autonome. On peut faire avec moins, ou avec plus, mais je pense que c’est le bon compromis pour être autonome dans le cadre d’une formation multiposte dans une usine chez nous. Et on peut tout à fait s’organiser s’il y a plus de six personnes.

Avec cette configuration et en moins d’une heure, l’opérateur en apprentissage arrive à valider avec succès son module.

– Lionel, Stellantis

Par ailleurs, lors des sessions de formation, les apprenants sont par groupe de 10 environ. Par conséquent, 6 casques sont suffisants.

– Aurélie, Uptale

Avez-vous un formateur qui est présent pendant la séance de formation ?

Oui, la formation est assurée par l’équipe pédagogique dont un formateur, hors de la ligne de production. Et en réalité, on peut tout imaginer. On peut faire de l’autoformation, car il y a des voix qui nous guident par exemple.

Cependant, dans notre modèle, on souhaite qu’un formateur puisse gérer 6 formations en même temps. De cette façon, il s’assure que l’apprenant ait bien installé le casque, que le module fonctionne bien… Et on travaille également sur une gestion à distance, où le formateur aurait un retour vidéo en temps réel afin de voir l’évolution des 6 apprenants. Il pourra ainsi détecter des problèmes et assister les apprenants si besoin.

– Lionel et Marc, Stellantis

Effectivement, le formateur a un rôle clé dans la facilitation des sessions de formation immersives. Il est celui qui va donner des instructions, aider à mettre les casques ou encore débriefer avec les apprenants.

Aujourd’hui, on inclut une tablette dans la valise des casques VR pour contrôler le module dans les casques. Et demain, l’objectif est d’en faire l’outil de gestion central pour le formateur d’une session : suivre la progression, venir en aide sans avoir besoin d’enlever les casques des apprenants…

– Aurélie, Uptale

Est-ce que vous envisagez de le déployer sur PC en parallèle ? (en plus des casques)

On n’est pas obligé d’utiliser un casque pour effectuer ces formations. Elles fonctionnent très bien sur des écrans, des ordinateurs… En revanche, pour l’immersion, il est plus approprié d’utiliser un casque de réalité virtuelle. L’opérateur est ainsi immergé dans le poste et peut tourner à droite et à gauche selon sa volonté.

– Lionel, Stellantis

Ce système de mise en œuvre Uptale ne peut être réalisé que sur des opérations très cadrées ?

Pour le projet Virtual JIT, oui. Le but est de montrer les bonnes pratiques à l’apprenant pour son habilitation. Il faut donc que tout soit parfait en accord avec le standard de formation. De même, lors de la construction des médias (vidéos, photos, …), des précautions ont été prises pour ne montrer que les bons gestes.

– Marc, Stellantis

Quel est le format des modules Uptale ?

Cela dépend de la formation. Mais la longueur à ne pas dépasser est d’environ 15-20min.

– Marc, Stellantis