Déployer la formation immersive dans les filiales du groupe

Intervenants : Sophie Antarieu, Chargée de Projets Formation VR et Services Techniques de Formation

EPC Groupe cherchait un moyen de standardiser leurs accueils sécurité grâce à la solution de formation VR Uptale. D’ici la fin de l’année, EPC a pour objectif de créer un module d’induction par pays. La première vague de déploiement se fait en Europe Méditerranée. Les filiales bénéficiant de la digitalisation terrain sont celles de la France, la Belgique, le Maroc, l’Espagne et l’Italie.

[FR] EPC // Formation au métier d’aide mineur

Résultats

La standardisation des accueils sécurité dans les filiales Méditerranée
Formation d’une communauté en interne de créateurs VR
L’immersion et l’interaction augmentent la compréhension et la rétention des apprenants

Témoignage

« Depuis le début de l’année 2022, nous avons un objectif groupe qui est de standardiser nos accueil sécurité grâce à la solution d’Immersive Learning Uptale. Le but est de créer un module d’induction par pays d’ici à la fin de l’année. »

— Sophie Antarieu, Chargée de Projets Formation VR et Services Techniques de Formation

Déployer la VR en présentiel et en distanciel​

EPC a eu recours à deux méthodes pour diffuser la formation VR au sein du groupe :

En présentiel, en se déplaçant directement sur les sites afin de co-créer avec les équipes sur place un module d'induction VR
En distanciel, en formant les équipes sur l'outil, en les équipant d'une caméra 360 et en utilisant la FAQ et vidéos tutos d'Uptale

Quelles sont les étapes pour créer et déployer des formations immersives dans les filiales internationales d'un groupe ?

Lors des tournages et de la création des formations immersives, Sophie Antarieu a eu un rôle de formatrice auprès de ses collègues afin de rendre les futurs projets autonomes. Quels sont ses conseils pour la réussite de la création et du déploiement en présentiel à l'étranger ?

1. Planifier les différentes étapes de la création et du déploiement
2. Écrire le script détaillé du module. Il peut être repris des modèles d'accueil sécurité existants et vont légèrement varier selon les spécificités de chaque filiale.
3. Accompagner sur le tournage 360°
4. Co-créer la formation immersive sur Uptale, former à l'outil
Phase de tests avec les directeurs avant la diffusion

Qu'en est-il du distanciel ?

Que faire si le formateur VR ne peut pas se déplacer afin d'accompagner les équipes sur place ? Pas de panique ! Sophie Antarieu nous explique comment procéder :

1. Planifier les différentes étapes de la création et du déploiement
2. Étape de prise en main de la plateforme Uptale avec de petits exercices, prendre conscience des possibilités de création de la solution
3. Écrire le script détaillé du module. Il peut être repris des modèles d'accueil sécurité existants et vont légèrement varier selon les spécificités de chaque filiale
4. Tourner en autonomie
5. Accompagner la conception sur l'outil auteur
6. Phase de tests avec les directeurs avant la diffusion

Retour d’expérience sur le présentiel

Les filiales n’ont pas à investir dans le matériel de film, et peuvent voir de A à Z toutes les étapes de la création.

Les responsables formation ne gagnent pas en autonomie tout de suite, en particulier sur la partie montage sur l’outil auteur qui demande un certain investissement de la part des équipes sur place.

Retour d’expérience sur le distanciel

Les responsables de formation gagnent en autonomie plus rapidement malgré le fait qu’ils ne soient pas accompagnés de A à Z physiquement.

Ils sont déjà équipés pour tourner à 360°. Les futurs projets peuvent donc se faire sans l’intervention d’un expert Uptale. Sophie Antarieu n’est que très peu intervenue.

Résultats

Début 2022, notre groupe a eu la volonté de développer la réalité virtuelle sur les autres filiales. Nous avons plus de 40 filiales dans le monde, réparties en plusieurs zones. Les cinq premiers pays à bénéficier du projet de déploiement d’EPC Groupe sont la Belgique, la France, l’Espagne, l’Italie et le Maroc dans la zone Europe Méditerranée. Notre objectif est de standardiser notre accueil sécurité grâce à la solution Uptale

EPC Groupe

Session Q&A

Combien de temps a été nécessaire pour le montage des expériences ?

« Ça dépend vraiment du module. Pour EPC Maroc le script a été très détaillé, les images étaient super. J’ai beaucoup monté en compétences sur l’outil, donc je suis assez rapide dessus et j’ai mis une journée pour un module de dix minutes. Pour l’Espagne, j’aimerais que mon collègue soit autonome. Aujourd’hui, il prend quelques heures par-ci par-là, ça va sûrement prendre quelques jours, mais au moins, il sera autonome derrière. Donc la rapidité de création dépend de plusieurs facteurs : le degré de détail du scénario (position des tags, activités pédagogiques…), tous ces éléments vont aider à la partie post-tournage pour la partie montage. »

— Sophie Antarieu, EPC Groupe

 

« Côté Uptale, nous envoyons des prestataires quelques jours et ça s’organise en : une journée de storyboard, une journée de tournage, l’intégration des médias dans l’expérience. »

— Mathilde Lapreuvote, Uptale

Est-ce qu’il y a un réel usage du casque pour la formation ?

« C’est vrai que l’apprenant va être beaucoup plus concentré sur sa formation lorsqu’il est immergé et ne peut rien faire d’autre. Et puis nous, on a eu aussi un retour de ce côté-là. C’est que si on le fait sur un portable ou un ordinateur, les scènes peuvent être capturées, peuvent être prises en photo et peuvent sortir du cadre de l’accueil et ce n’est pas possible pour nous au niveau de la sûreté. C’est pour ces raisons que nous privilégions largement l’utilisation des casques. »
— Sophie Antarieu, EPC Groupe

 

« Comme l’a très bien dit Sophie, l’avantage du casque est que nous sommes vraiment dans une immersion totale, on vit la situation et surtout, il y a une meilleure rétention des informations. L’apprenant reste acteur. S’il ne fait rien, il ne se passe rien. Les retours sont unanimes sur ce type d’utilisation. À la fin, ils ont vraiment l’impression de vivre la situation en réel. »
— Mathilde Lapreuvote, Uptale

Est-ce que la voix de synthèse enlève de la proximité avec la personne formée ?

« Aujourd’hui les voix utilisées sont des voix faites par la technologie de Microsoft, dites neuronales. Je trouve que les voix sont très naturelles et c’est beaucoup mieux pour expliquer les consignes. S’il faut traduire dans plusieurs langues, c’est plus pratique d’utiliser les voix de synthèse. »
— Camille Mulquin, Uptale

 

« L’une des raisons est la traduction, en effet. D’autre part, nous avons aussi énormément d’environnements extérieurs donc tout type de prise de son est compliquée sans micro. Nous avons déjà essayé mais nous entendons beaucoup trop les respirations et les bruits ambiants. C’est beaucoup plus rapide d’écrire un texte. »

— Sophie Antarieu, EPC Groupe

Charger plus...