Réduire de 50% le temps des formations pratiques grâce à l’Immersive Learning : Interview avec LFB

Avec une philosophie de « Provider Success Manager », Sebastien Fons pilote au quotidien des projets RH transverses au sein du Groupe LFB. Des projets liés au développement des compétences et à la gestion de la performance et des talents, dans l’optique d’optimiser l’expérience employé. 

Qui est LFB ?

Le LFB est aujourd’hui l’un des premiers acteurs européens de la biopharmacie, proposant aux professionnels de santé, essentiellement à l’hôpital, des médicaments dérivés du plasma dans trois domaines thérapeutiques majeurs que sont l’immunologie, l’hémostase et les soins intensifs.

Qui sont vos apprenants et quels sont vos enjeux de formation ?

Le département Développement RH a pour mission de développer l’ensemble des collaborateurs de groupe (Plus de 2000 collaborateurs en France et dans le monde). 

Dans un contexte à fort enjeux de recrutement avec la construction d’une nouvelle usine visant à doubler notre capacité de production, nous avons choisit de digitaliser les formations pratiques au poste de travail afin de rendre nos opérateurs de production plus rapidement opérationnels. Nous devions trouver des moyens pour absorber des volumes de recrutement important en optimisant les temps de formation habilitante et en améliorant l’ancrage des connaissances

Montage / démontage d’une centrifugeuse en 360° et Réalité Virtuelle.

Cela explique pourquoi on est partis à la recherche de solutions comme Uptale.

Pourquoi avoir recours à de l’Immersive Learning et pourquoi avez-vous choisi Uptale ?

On était sur des modalités pédagogiques assez standards avec du présentiel, du e-learning, des formations pratiques sur l’environnement de travail, etc.

Lors de mes différentes recherches, j’ai identifié Uptale comme un partenaire potentiel dans le secteur de la Réalité Virtuelle. Face à une offre pléthorique (full 3D, 360°, Réalité Augmentée…), il se démarque par une approche singulière, une philosophie de “Transfert Knowledge”. C’est ce qui m’a convaincu, d’ailleurs aujourd’hui nous sommes autonomes dans la création de nos expériences immersives.

Un autre aspect intéressant de la philosophie « Transfert Knowledge« , c’est de pouvoir faire monter en compétences nos experts métiers dans la création de contenus avec de nouvelles modalités pédagogiques. La solution Uptale, avec son outil auteur intégré, permet à nos formateurs de créer leurs expériences et de les inclure dans des parcours blended. 

Quels résultats et améliorations attendez-vous grâce à ce nouveau mode d’apprentissage en Réalité Virtuelle ?

Pour arriver à une habilitation, le collaborateur doit suivre un certain nombre de prérequis théoriques et pratiques. La priorité était d’optimiser nos formations pratiques, contraignantes à la fois en termes de disponibilité mais aussi de ressources (outil industriel et tuteur). La puissance de l’Immersive Learning permet de nous affranchir des contraintes du réel.

En environnement virtuel, l’apprenant peut s’entraîner de manière presque illimitée, il peut vivre les conséquences de ses erreurs à éviter et cela permet un meilleur ancrage des connaissances chez l’apprenant. D’un point de vue pédagogique, c’est très intéressant.

On a tout de suite vu un intérêt à transformer, numériser ce type de contenu. D’ailleurs on vise l’objectif de réduire de 50% le temps de formation.

Pouvez-vous me parler de la 1ère expérience que vous avez déployée ?

Tous nos opérateurs ne sont pas des experts scientifiques. Quand on rejoint le LFB en tant qu’opérateur, on apprend un métier. Il y a des connaissances à acquérir et à maîtriser avant de pouvoir exercer son métier. Cette 1ère expérience en Réalité Virtuelle permet de sensibiliser aux risques et à la sécurité à son poste de travail, et dans le même temps de former sur le procédé de fabrication.

Demander une démo

Prendre un rendez-vous