3 applications de l’Immersive Learning dans le domaine de la Santé

Sauvez des vies en apprenant de vos erreurs virtuelles

L’immersive learning et ses applications dans la formation aux procédures,
aux comportements et aux savoir-être du personnel de santé

Le développement des nouvelles technologies a eu un impact considérable sur la manière dont on acquiert de nouvelles connaissances. L’e-learning s’est démocratisé et s’inscrit aujourd’hui dans tout programme d’apprentissage et de formation. Du contenu directement issu d’internet jusqu’aux tutoriels en motion design, aux vidéos, cours en ligne en direct ou moocs, l’e-learning offre la possibilité de profiter d’une source de connaissances riche et accessible en autonomie.

 

Néanmoins, il existe des contextes, notamment celui de la formation du personnel soignant, où une simple exposition des connaissances n’est pas suffisante.  Afin d’être opérationnel dans la vie réelle, le personnel de santé a besoin de compétences pratiques qui ne s’acquièrent qu’au contact des patients.

L’immersive learning est un format de pédagogie active qui permet d’apprendre par la mise en situation. Cette modalité pédagogique a un double effet sur l’apprentissage : elle engage fortement les apprenants et les rend plus attentifs en stimulant les sens. Elle immerge l’apprenant dans une réalité virtuelle et les confronte à des situations qu’ils pourraient rencontrer sur le terrain.

 

La VR permet notamment de recréer certaines des sensations et expériences qui caractérisent l’environnement du monde réel. Et ceci sans aucune contrainte de lieu et de temps. Très concrètement, l’apprenant évoluera dans des scénarios construits par un formateur, où chaque choix et chaque action peut avoir un impact : il interagit, prend des décisions, vit les conséquences de ses actes et, reçoit un feedback instantané.


Découvrez à travers ces 3 cas d’usages comment l’Immersive Learning s’applique au milieu de la santé.

Rédigé par Kasia Starosciak,
PhD, Immersive Learning Specialist @Uptale

La VR au service des savoir-faire et savoir-être des métiers de la santé

 

Réaliser un diagnostic, vulgariser le vocabulaire technique, suivre des procédures complexes, agir selon les procédures dans des situations difficiles… Bien que les étudiants soient préparés théoriquement à gérer ces différentes situations cliniques, ils ont besoin de temps et de répétition pour prendre confiance et agir efficacement sur le terrain. Pour cela l’enseignement « classique » est généralement complété par une formation physique (jeux de rôles, stages, retour d’expériences). Néanmoins, ce type de formation reste difficilement déployable à grande échelle (seuls quelques praticiens peuvent assister simultanément à une intervention).


La réalité virtuelle est une technologie qui contourne les obstacles du temps et de lieu. Elle offre la possibilité de répéter des procédures jusqu’à atteindre la rétention, de revivre plusieurs fois des situations rares et difficiles à gérer, de commettre des erreurs sans causer de conséquences indésirables… Les arguments sont nombreux pour l’adopter dans le secteur de la santé. Ci-dessous quelques exemples concrets.

1. Et si je me trompe ? – Il n’y aura pas mort d’homme !

Vingt-cinq étudiants de la 4ème année de Kinésithérapie de l’Université de Limoges se sont retrouvés en face d’une patiente avec une entorse de la cheville.

 

Le défi : réaliser un diagnostic. Comment agir ? Ausculter la patiente et voir sa réaction à différents gestes, mener un questionnaire actif en fonction de ses réponses… Effectuer toutes ces procédures est possible en réalité virtuelle grâce aux fonctionnalités de la plateforme Uptale, qui permettent de reproduire l’interaction avec le terrain à l’aide des quiz, des manipulations 3D et des scénarios conditionnels.

Et si je me trompe sur mon diagnostic ? « Il n’y aura pas mort d’homme ! » – et ceci au sens propre comme au sens figuré. Comme le démontrent plusieurs études (King et al., 2018), l’immersive learning offre au personnel soignant la possibilité de s’entraîner sans stress, en toute sécurité et de façon répétée aux différents scénarios cliniques.


Grâce à cette expérience VR, vingt-cinq étudiants formés aux connaissances du terrain malgré la pandémie COVID 19.

 

2. Toujours prêt à agir face à l’imprévu.

 

Dans le domaine de la santé, les situations du terrain ne sont pas réplicables « sur commande », ce qui laisse un champ limité à la répétition et à la création des automatismes nécessaire à l’apprentissage, surtout lorsqu’il faut être opérationnel rapidement face une pandémie.

 

L’objectif de l’ensemble de modules immersifs réalisés par L’Université de Limoges et son Centre de Simulation en Santé (CSVS) en collaboration avec Uptale a été d’entraîner le personnel des EPHAD à se former sur les gestes à adopter lors de la prise charge de patients positifs au Covid-19. Pratiquer des procédures médicales, gérer les crises respiratoires et d’autres symptômes de ce nouveau virus mortel, tout en respectant les gestes barrières.

La répétition est nécessaire à l’acquisition de nouvelles compétences (Anderson, 1993). Elle a notamment un impact crucial sur le renforcement de nouveaux comportements. De ce point de vue, la technologie VR est une approche d’apprentissage efficace, car elle permet aux personnels soignants de s’entraîner de manière répétée à la gestion de situations nouvelles et difficiles.

3. Les métiers de la santé – des métiers humains par excellence

 

Instaurer un dialogue, inspirer la confiance, écouter activement, exprimer de l’empathie, analyser l’état émotionnel du patient et interagir de manière adéquate… Toutes ces compétences sont indispensables aux métiers de la santé. En même temps elles sont extrêmement difficiles à transmettre sous forme purement théorique, et encore plus difficiles à conceptualiser sans les avoir vécues.

zach-vessels-tJsma0u4GYM-unsplash

Vivre dans la peau d’un patient soigné par un médecin qui n’inspire pas de confiance, qui vous traite comme un numéro du dossier alors qu’il est conscient de votre souffrance… la sensibilisation à l’empathie des étudiants en médecine grâce à la VR ce n’est que le début.

 

Dans le domaine des soft-skills, Uptale fait un pas de plus. Grâce à sa technologie fondée sur l’intelligence artificielle on rend possible l’entrainement par la voix : analyser l’état émotionnel du patient, interagir verbalement, faire preuve d’écoute active.

 

La fonctionnalité de reconnaissance vocale, offre aux apprenants l’occasion non seulement de s’adresser au patient, dont la réaction correspond au discours, mais aussi de s’auto-évaluer en suivant des graphiques relatifs à la production de la parole : transcription automatique de la parole, possibilité de réécoute, nuage des mots les plus fréquents, richesse du vocabulaire… 

Biblio :


Mantovani F, Castelnuovo G, Gaggioli A, Riva G. (2003). Virtual reality training for health-care profes-sionals, Cyberpsychol Behav, 2003 Aug, 6(4), 389-95.

 

Ghali R.,(2010), Impact des émotions sur les performances , Mémoire présenté à la Faculté des Arts et des Sciences en vue de l’obtention du grade de Maîtrise (M.Sc.) en Informatique, Université de Montréal Faculté des Arts et des Sciences.

 

King, D. L., Adair, C., Saunders, J. B., and Delfabbro, P. H. (2018). Clinical predictors of gaming absti-nence in help-seeking adult problematic gamers. Psychiatry Res. 261, 581–588.

Anderson, J.R. (1993). The rules of the mind. Psychology Press,New York.

The VR Advantage: How virtual reality is redefining soft skills training – étude PwC 

Ready to enter the Immersive Learning era?

Uptale

More

Newsletter

Seen on

© 2019 Uptale Inc.

Legal notice

Terms of use

Privacy Statement

Demander une démo

Demande de démo